Mis à jour le 08/02/2016
 

Actualités

Éleveurs: la télédéclaration est ouverte  sur Télépac

Éleveurs: la télédéclaration est ouverte sur Télépac

20/01/2016

La télédéclaration des aides ovines et caprines 2016 et des aides bovines (nouveau en 2016) est ouverte depuis le vendredi 1er janvier 2016 sur TéléPac (www.telepac.agriculture.gouv.fr).

Elections

Elections régionales 2015

> Voir tous

Droit des femmes

Droit des Femmes

Droit des Femmes

16/11/2015.

> Voir tous

Collectivités

Collectivités

Collectivités

12/11/2015. Collectivités

> Voir tous

L'actualité du Gouvernement
08/02/2016
Remise au Premier ministre du rapport de Pascal Terrasse sur l’économie collaborative
Remise au Premier ministre du rapport de Pascal Terrasse sur l’économie collaborative
Manuel Valls a reçu aujourd’hui le député Pascal Terrasse, qui lui a remis un rapport sur les enjeux de l’économie collaborative. Ce rapport, qui se fonde sur de nombreuses auditions et sur une large consultation en ligne, conclut la mission qui lui avait été confiée par le Premier ministre en octobre dernier.
08/02/2016
Crise agricole : "Il faut une mobilisation de tous pour sortir de la crise et renforcer nos filières françaises"
Manuel Valls a reçu à Matignon, lundi 8 février, les dirigeants du secteur de la grande distribution pour faire un point sur la crise agricole. Entouré de Stéphane Le Foll et d'Emmanuel Macron, il a appelé chacun à faire preuve de responsabilité pour trouver des solutions nationales, mais également européennes, à cette crise qui frappe durement, et depuis plusieurs mois, les éleveurs français.
05/02/2016
Manuel Valls : "Inscrire l’état d’urgence dans la norme suprême c’est subordonner son application au droit"
Photo de Manuel Valls à l'Assemblée nationale le 5 février 2016.
Le Premier ministre a présenté devant les députés, ce vendredi 5 février, le projet de loi constitutionnelle de "protection de la Nation" qui doit permettre d’inscrire, et par là même d’encadrer, le régime de l’état d’urgence dans la Constitution. Le texte prévoit aussi dans un second article d’instaurer la possibilité de déchoir tout Français de sa nationalité dès lors qu’il est condamné pour atteinte grave à la vie de la Nation.