Les pôles de compétitivité

 
 

Index d'articles

  1. Aménagement du territoire
  2. CEPER
  3. Aménagement numérique et télécommunications
  4. L'ingénierie territoriale
  5. Les pôles de compétitivité

Le CIADTComité interministériel d'aménagement et de développement du territoire du 12 juillet 2005 avait labellisé 67 pôles de compétitivité sur les 105 dossiers de candidature reçus à cette date. Après la réception de nouvelles candidatures et la fusion de pôles déjà labellisés, les pôles de compétitivité sont 71 depuis le CIACT du 5 juillet 2007.

Un pôle de compétitivité est, sur un territoire donné :

  • l'association d'entreprises, de centres de recherche et d'organismes de formation,
  • engagés dans une démarché partenariale (stratégie commune de développement),
  • destinée à dégager des synergies autour de projets innovants conduits en commun en direction d'un (ou de) marché(s) donné(s).

Cette politique vise à susciter puis soutenir les initiatives émanant des acteurs économiques et académiques présents sur un territoire.


Les projets

Un pôle de compétitivité est un vecteur de projets collectifs entre entreprises, centres de recherche et organismes de formation.

  • les projets de R&D sont le cœur d'activité des pôles et le principal facteur de compétitivité ;
  • les projets hors R&D (formation, investissements immobiliers, infrastructures TICTechnologies de l'information et de la communication, veille et intelligence économique, promotion du territoire, développement à l'international sont un complément indispensable pour la compétitivité des entreprises du pôle et le développement économique des territoires.

La structure de gouvernance

Chaque pôle est représenté et animé par une entité juridique propre, le plus souvent une association. Cette structure de gouvernance est tenue d'accorder une place prépondérante aux acteurs industriels, scientifiques et académiques dans ses instances dirigeantes tout en permettant la représentation des collectivités territoriales intéressées.

L'association dispose d'une équipe permanente qui a un rôle déterminant pour faciliter le montage des projets entre les différents acteurs des pôles. L'Etat et les collectivités territoriales contribuent au financement de ces structures.

Les missions principales de l'association chargée de l'animation d'un pôle sont :

  • l'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie générale du pôle,
  • la coordination et la sélection (« labellisation ») des projets de recherche candidats à un soutien de la part des financements publics dédiés spécifiquement à la politique des pôles,
  • la communication du pôle, notamment à l'international,
  • la mise en place de coopérations avec d'autres clusters, français et étrangers,
  • l'évaluation des projets.

Un contrat cadre régit les relations entre le pôle, l'Etat et les collectivités territoriales impliquées.