Actualités

Baignade : vigilance vis à vis du risque cyanobactéries

 
 
Baignade : vigilance vis à vis du risque cyanobactéries

Le développement potentiel de cyanobactéries dans les étangs et cours d’eau de Loir-et-Cher lors de fortes chaleurs peut provoquer des troubles cutanés, digestifs ou nerveux lors de baignade ou d’ingestion, ainsi que des intoxications mortelles de chiens. Une campagne de sensibilisation du public est organisée avec le soutien des mairies pour éviter les accidents.

La meilleure mesure de prévention est d’éviter les baignades dans les zones d’eau calme où se trouvent des cyanobactéries en grand nombre et tenir les chiens en laisse afin de les empêcher de se baigner ou d’en ingérer.

Où trouve-t-on les cyanobactéries ?

On les trouve dans tous les milieux aquatiques, en suspension dans l’eau ou fixées à un support minéral ou végétal immergé. Ce sont ces dernières que l’on rencontre dans les cours d’eau l’été sous forme de « flocs » (voir photo ci-contre).

Elles croissent préférentiellement dans des eaux calmes et relativement chaudes (optimum entre 15 et 25 °C).

Quels problèmes peuvent-elles poser dans les cours d’eau ?

Naturellement présentes dans les eaux de rivières et de lacs, les cyanobactéries sont problématiques dès lors qu’elles prolifèrent. Elles peuvent alors sécréter des toxines en quantité importante, pouvant être dangereuses pour l’homme et l’animal. En cas de symptômes consulter rapidement un médecin ou un vétérinaire.

Depuis 2017, plusieurs décès de chiens ont été causés dans la région par l’ingestion de flocs contenant des cyanobactéries et des toxines, lors de baignade.

> 05.07.2021 Vigilance vis à vis du risque cyanobactéries - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,58 Mb