Novembre 2018 : un Loir-et-Chérien sur trois aurait 65 ans et plus en 2050

 
 
chiffre_nov_2018

Un Loir-et-Chérien sur trois aurait 65 ans et plus en 2050 contre un sur cinq en 2013 : l’INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques vient de diffuser une étude sur les projections de population en 2050 pour la région et chacun des 16 bassins démographiques qui la composent.
D’ici 2050, le Loir-et-Cher devrait gagner 4 900 habitants soit 1,5 % de sa population. Cette hausse est nettement inférieure à celle de la région Centre-Val de Loire (+161 700 habitants soit une hausse de 6,3%) et à celle de la France métropolitaine (+12,4 %).
En région Centre-Val de Loire, deux départements perdent des habitants, l’Indre (-10,3%) et le Cher (-4%) alors que l’Indre-et-Loire et le Loiret accroissent leur population (+15,4 % et +9,9 % respectivement).
L’Insee prévoit un ralentissement important de la croissance de population pour le département avec une croissance annuelle de 0,08 % entre 2013 et 2020, qui ne serait plus que de 0,01 % en 2050.
En 2013, les moins de 20 ans étaient plus nombreux que les seniors (65 ans et plus) dans le Loir-et-Cher : l’indice de vieillissement (nombre de seniors pour 100 jeunes de moins de 20 ans) était de 94. Il devrait atteindre 160 en 2050, illustrant ainsi un phénomène de vieillissement important de la population.

Pour en savoir plus :

> La population du Loir-et-Cher en 2050 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,52 Mb