Séniors : les bons gestes lorsque vous sortez de chez vous

 
 

Index d'articles

  1. Conseils aux séniors
  2. Séniors : les bons gestes lorsque vous êtes chez vous
  3. Séniors : les bons gestes lorsque vous sortez de chez vous

Le vol de votre téléphone portable

Soyez vigilant lorsque vous utilisez votre téléphone dans un lieu public.
 Ne le prêtez pas à un inconnu.
 En cas de vol, portez plainte. N’oubliez pas de vous munir du numéro d’identification de votre téléphone (code iMei à 15 chiffres). Avisez immédiatement votre opérateur de téléphonie qui suspendra votre ligne.
Transmettez la plainte à votre opérateur qui bloquera l’utilisation de votre téléphone grâce au code iMei.


Les pickpockets et le vol à l'arraché du sac à main

Faites vous accompagner par un parent ou un ami lorsque vous allez percevoir votre pension ou tout autre revenu et dissimulez aussitôt vos espèces.
 Ne transportez pas sur vous d’importantes sommes d’argent et n’arborez pas de bijoux trop voyants. les valeurs que vous détenez seront mieux protégées dans les poches intérieures munies de fermetures que dans les poches latérales ou arrière de vos vêtements.
 Marchez toujours face aux voitures, hors des zones d’ombre et plus près du mur que de la route, en tenant votre sac du côté opposé à la chaussée. Portez-le fermé et en bandoulière plutôt qu’à la main.
 Si un individu vous suit, n’hésitez pas à vous rapprocher des autres passants ou à entrer dans un lieu animé. en cas d’agression, criez au secours.
 Soyez particulièrement vigilant en cas de mouvement de foule (heure de pointe, entrée et sortie de grands magasins, etc.), moments d’action privilégiés par les pickpockets.
Méfiez-vous des deux roues qui empruntent le trottoir et dont le passager arrière pourrait avoir des intentions malveillantes.


Le vol au distributeur de billets

Dans la mesure du possible, retirez votre argent au guichet de votre banque.
 Si vous utilisez un distributeur automatique de billets, ne vous laissez pas distraire par un ou plusieurs individus qui attendent derrière vous.
 Ne laissez jamais votre code secret près de votre carte bancaire ou dans votre portefeuille. Récupérez vos tickets de retrait et d’achat.
 En cas de difficulté avec un distributeur, méfiez-vous des personnes vous proposant leur aide. Ne reformulez jamais votre code secret devant elles et surtout ne leur donnez pas ce code. Celui-ci vous est personnel et confidentiel.
Si votre carte est «avalée» par le distributeur, patientez quelques instants pour être sûr qu’elle ne ressorte pas, puis, signalez-le immédiatement à votre établissement bancaire. Conservez sur vous le numéro de téléphone du centre d’opposition des cartes bancaires.


En cas d'agression

N’opposez aucune résistance, votre vie est plus précieuse que vos biens.
 Si un agresseur tente d’arracher votre sac, ne résistez pas, surtout si ce dernier est à scooter ou à rollers, vous risqueriez d’être traîné au sol et gravement blessé.
 Appelez au secours en criant aussi fort que vous le pouvez. Si vous disposez d’un sifflet, n’hésitez pas à l’utiliser ; il attirera plus facilement l’attention des passants.
 Notez le signalement de votre agresseur : âge apparent, taille, corpulence, couleur de la peau, couleur et coupe de cheveux, signes particuliers, tenue vestimentaire.
 Si vous le pouvez, relevez les caractéristiques du véhicule utilisé (couleur, type, marque, numéro d’immatriculation), direction de fuite, etc.
 Alertez immédiatement la police ou la gendarmerie en composant le 17 ou le 112.
Déposer plainte est un droit. C’est aussi un devoir qui permet aux professionnels de la police et de la gendarmerie de connaître un fait sanctionné par le Code pénal. Ils pourront ainsi en rechercher les auteurs qui seront déférés à la justice.


Piéton

Empruntez les passages piétons. Traversez lorsque le feu est au rouge pour les automobilistes, et au vert pour les piétons ; regardez à votre gauche puis à votre droite.
 Traversez lorsque vous vous êtes assuré que la voie est libre. Marchez sans hésitation, ni précipitation. Le cas échéant, attirez l’attention en levant un bras, un parapluie ou tout autre objet.
 Ne vous engagez pas derrière un obstacle qui masque la vue. Soyez particulièrement vigilant avec les camions, les poids lourds, les vélos ou cyclomoteurs ; le conducteur peut manquer de visibilité et ne pas vous voir quand vous traversez.
 N’hésitez jamais à demander l’assistance d’un passant, d’un policier ou d’un gendarme pour traverser.
 Méfiez-vous des autobus qui roulent dans les couloirs aménagés à contresens de la circulation.
 Attention aux tramways. Pour traverser une voie, redoublez de vigilance, le feu rouge clignotant signale l’arrivée d’une rame dans un sens comme dans l’autre.
La nuit, équipez-vous d’un gilet réfléchissant.


Automobiliste

Sachez adapter votre conduite à votre âge: faites vérifier régulièrement votre vue, votre ouïe et vos réflexes. Attention aux médicaments qui peuvent entraîner une baisse de vigilance (les médicaments concernés portent un pictogramme désignant le risque pour la conduite: voir ci-contre).
 Effectuez un stage de sensibilisation et de remise à niveau afin de vous mettre à jour avec la signalisation et le code de la route.
 Optez pour une voiture avec une direction assistée et une boîte de vitesses automatique.
Évitez les carrefours trop complexes, les heures de pointe et la conduite de nuit.