Rappel des mesures à respecter à l’occasion de l’organisation d’un spectacle pyrotechnique

 

La mise en œuvre des articles pyrotechniques, dans le cadre d’un spectacle pyrotechnique, est soumise à des dispositions particulières en vue d’assurer la sécurité du public. Outre les obligations relatives à la déclaration du spectacle et les documents exigés selon le type d’artifices utilisés, des règles strictes de sécurité sont à respecter.

 La délimitation de la zone de tir :

 Le dossier de déclaration du spectacle pyrotechnique comporte un schéma de mise en œuvre qui matérialise la zone de tir sur un plan. Cette dernière est définie comme la portion de territoire à l’intérieur de laquelle sont mis en œuvre les articles pyrotechniques. Son accès est interdit au public durant les phases de montage, tir et nettoyage du spectacle.

La zone de tir est déterminée grâce au calcul des distances de sécurité effectué par le responsable de la mise en œuvre du spectacle pyrotechnique. Ce calcul dépend du type de produit utilisé et de la topographie du site. Le calcul des distances de sécurité est enseigné aux artificiers dans le cadre de la formation F4-T2.

L’accès à la zone de tir :

 Afin d’empêcher l’accès du public à la zone de tir, des barrières de sécurité sont installées pour délimiter la zone. Il n’est pas imposé de normes spécifiques concernant ces barrières de sécurité, elles peuvent être en métal, plastique…

A chaque point d’accès à la zone de tir, la présence d’artifices de divertissement et l’interdiction d’accès au public doivent être rappelées.

L’accès à la zone de tir est strictement réservé au responsable de la mise en œuvre et aux personnes placées sous son autorité.

 La surveillance de la zone de tir :

 Le responsable de la mise en œuvre est chargé de la surveillance de la zone de tir. Cette dernière est obligatoire au cours de la période allant de l’installation des articles pyrotechniques dans la zone de tir jusqu’au nettoyage de la zone de tir. La surveillance peut être effectuée par un gardien ou un système électronique.

 Le stockage des produits :

 Les produits pyrotechniques doivent obligatoirement être conservés dans un local clos non accessible au public et surveillé en permanence, pas plus de 15 jours avant la date prévue du spectacle pyrotechnique. Ce local ne doit pas se situer à plus de 50 km du lieu du spectacle.

Les artifices ne peuvent pas être stockés :

- dans une habitation, ni dans un établissement recevant du public, ou à moins de 50 m d’une habitation ou  un établissement recevant du public,

- ni en sous-sol, ni en étage,

- à moins de 100 m d’un immeuble de grande hauteur (dont le plancher bas du dernier niveau est situé au  moins à 28 m du sol),

- à moins de 100 m d’émetteurs radio ou radar ou de lignes à haute tension.

La porte du local de stockage, côté extérieur, doit signaler la présence d’artifices à l’intérieur du local et comporter une consigne de mise en garde contre le feu, les cigarettes et les étincelles.

 Les moyens de lutte contre l’incendie :

 L’organisateur du spectacle doit prévoir des mesures de sécurité pour le jour de l’événement : présence d’agents de sécurité ou sapeurs-pompiers, extincteurs, seaux-pompe, lances à incendie, engins-pompe…).

La zone de tir doit comporter des moyens portatifs de lutte contre l’incendie (extincteurs, tuyaux d’arrosage…), dimensionnés en fonction de la nature des risques et répartis judicieusement.

La zone de tir comprend au moins un point d’accueil des secours matérialisé par une affiche portant la mention « point d’accueil des secours ».

L’accès au site par les services de secours doit être maintenu libre en permanence.

Un moyen de liaison permettant, en cas de besoin, d’alerter les sapeurs-pompiers par le 18 ou le 112 dans les plus brefs délais, doit être prévu.

 La protection des monuments historiques :

 Les artifices tirés à partir de monuments historiques ou d’établissements rattachés au ministère de la culture, notamment à partir de toits, de cours intérieures, de remparts, de tours ou de tout édifice dans l’enceinte du bâtiment situé à proximité immédiate, ne sont pas autorisés.

 Les fontaines pyrotechniques et les embrasements de façades, notamment sur les cathédrales, sont aussi interdits.

Pour les tirs à proximité de monuments, des distances de sécurité doivent être respectées pour qu’aucun morceau brûlant ne retombe sur les bâtiments.