Actualités

Mobilisation collective pour réduire les dégâts causés par les sangliers

 
 
Mobilisation collective pour réduire les dégâts causés par les sangliers

Plusieurs agriculteurs de Huisseau-sur-Cosson subissent des dégâts sur leurs exploitations causés par les sangliers. Une battue administrative a été organisée vendredi 30 novembre en forêt domaniale de Boulogne.

Après la longue sécheresse de cet été, les récentes pluies ont fait levé les semis d’automne, attirant les sangliers dans les parcelles. Comme partout dans le département, les dégâts sur les cultures se multiplient, voire se répètent sur la même parcelle. Les agriculteurs, déjà fortement touchés par la sécheresse, ont alerté les services de l’État et la fédération des chasseurs sur cette situation financièrement et moralement impactante.

Malgré une mobilisation importante des chasseurs locaux, aussi bien dans la forêt que sur la commune de Huisseau-sur-Cosson, et des tirs de nuit répétés sous l’égide du lieutenant de louveterie1 , le Préfet, sur le conseil de la Direction Départementale des Territoires, et en accord avec l’Office National des Forêts (ONF), a retenu le principe d'organiser une battue administrative en réponse aux dégâts persistants.

Cette battue s'est tenue en forêt domaniale de Boulogne vendredi 30 novembre, sous l’égide de Chantal Langlais, présidente des lieutenants de louveterie du département. Malgré la mobilisation de toutes les forces en présence, le tableau de chasse est resté nul.

La chasse étant ouverte, les services de l’État, tout comme la fédération des chasseurs et les représentants de la profession agricole, incitent les chasseurs à intensifier la pression de chasse, en rappelant que les animaux de toutes classes d’âges et de sexe doivent être prélevés.

1 Les lieutenants de louveterie sont des agents bénévoles de l’État, assermentés, agissant sous l’autorité du Préfet.