Actualités

Deux « territoires d’industrie » pour redynamiser le tissu industriel du Loir-et-Cher

 
 
Deux « territoires d’industrie » pour redynamiser le tissu industriel du Loir-et-Cher

 

En injectant 1,3 milliards d’euros vers les « territoires d’industrie », l’État s’engage aux côtés des acteurs locaux pour redynamiser le tissu industriel, soutenir l’emploi local, renforcer la compétitivité internationale et promouvoir l’innovation.

Recruter, attirer, innover, simplifier

L’État a identifié quatre besoins des territoires pour accélérer de développement du secteur industriel. Il propose d’y répondre par un « panier de services » comprenant 17 actions, dont les Territoires d’industrie pourront se saisir :

  • recruter en renforçant, par exemple, l’offre de formation aux métiers industriels ;
  • attirer en mobilisant les opérateurs de l’État comme la Banque des territoires, Business France, BpiFrance pour appuyer les projets des Territoires d’industrie ;
  • innover en permettant notamment aux PMEPetites et moyennes entreprises d’accéder à la recherche et développement et en les accompagnant dans la transition vers l’industrie du futur ;
  • simplifier en facilitant les demandes de dérogation administrative pour mettre en œuvre les projets.

Les intercommunalités et les régions sont au cœur de la mission : elles ont occupé un rôle de premier plan dans l’identification des 124 territoires d’industrie, et elles seront en charge de piloter les contrats au niveau local.

Lancement du Territoire d’industrie de la Vallée du Loir

Le premier Territoire d’industrie du département et de la région, celui de la « Vallée du Loir », a été lancé le 22 février dernier, à Vendôme.

Ont notamment coprésidé cette réunion les élus Laurent BRILLARD, Président de la Communauté d’Agglomération du Territoire Vendômois, Philippe DUPRIEU, Vice-Président de la Communauté de Communes du Grand Châteaudun, Anny PIETRI, sous-préfète de Chateaudun et Léa POPLIN, sous-préfète de Vendôme.

Plusieurs pistes sont d’ores et déjà à l’étude. Parmi elles : le développement de l’écologie et de l’économie circulaire industrielles, le développement de l’attractivité industrielle via la gare TGVTrain à grande vitesse, la structuration d’un écosystème d’entreprises en développant des filières, etc.

Des groupes de travail se réuniront régulièrement pour une signature du dispositif en juin 2019.

Le deuxième Territoire d’industrie du département, celui de la « Vallée du Cher », sera lancé dans les prochains jours.